Homesick / PC [Test]

Homesick-PC

Y a t-il pire cauchemar que de ce réveiller enfermé dans un bâtiment abandonné sans aucun souvenir de ce qu’il vous est arrivé ? Oui évidement qu’il y a pire, mais avouez que ça fou quand même vachement les boules.

Et c’est exactement ce que nous propose de vivre Lucky Pause, le développeur du jeu dont je m’apprête à vous parler.

Homesick, un sentiment de solitude

Ce titre, arrivé en France en mai dernier, est un jeu d’aventure et d’exploration du genre point and click, dans lequel vous incarnez un homme fraîchement réveillé du coma au beau milieu de ce qui semble être une chambre, du moins ce qu’il en reste.

Le bâtiment où vous vous trouvez semble avoir été ravagé par le temps, les objets habitants la pièce sont abîmés, tout comme le sol et les murs. Vous constatez à la vue des quelques plantes qui poussent sur le sol de façon désordonnée, que l’homme s’est suffisamment absenté de ce lieu pour que mère nature ai eu le temps de reprendre ses droits.

Mais alors,  comment diable avez-vous atterris ici ?

C’est en résolvant l’immense puzzle qui vous entour que vous trouverez la réponse à cette question. Vous devrez utiliser les éléments du décors à votre disposition pour résoudre des énigmes qui ne seront pas toutes simples. Il faudra par exemple vous munir d’un sceau, le remplir d’eau dans une baignoire et s’en servir afin de faire pousser les plantes dans votre chambre, ce qui vous donnera la possibilité de dormir du le lit. Simple comme tout !

Homesick-PC

Des graphismes éblouissants

Voilà les premiers mots qui me sont venus à la bouche alors que je commençais à peine mon aventure dans Homesick. Waouh ! Je vous suggère de tenter cette expérience chez vous : aller faire une petite partie de Minecraft pendant 10-15 minutes le temps que votre cerveau imprime bien les graphismes du jeu, puis fermez les yeux quelques instant et commencez votre partie sur Homesick.

C’est un peu comme ouvrir grand les yeux après une longue nuit de sommeil, alors que les volets mal refermés laisser passer de puissants rayons de soleil. Effet garanti !

Pour résumer je dirais que les graphismes de ce titre sont un pur chef d’oeuvre qui dégage une forte impression de réel, que la qualité des sons et bruitages ainsi que la pertinence du choix des musiques ne font qu’accentuer.

Mettez votre casque, démarrez Homesick et vous voilà parti dans un autre monde.

Homesick-PC

Un scénario digne d’un très bon film

Sans trop vous spoiler (ça serai dommage quand même) je vous fait gage de la qualité incroyable du scénario inventé par Lucky Pause. C’est précisément cela qui fait défaut aux jeux d’aujourd’hui qui ne jurent que par le PvP et la compétition.

Vous avancez donc de mystères en mystères, chaque découverte amenant de nouvelles questions dissipant peu à peu le brouillard qui entour votre passé.

Je vous laisse le plaisir de découvrir !

Homesick-PC

Une durée de vie déplorable

Abordons à présent le gros point noir de ce jeu. Je dois dire qu’il a su m’éveiller dès le départ, et m’a complètement immergé dans l’action (j’en ai même oublié d’appeler ma mère pour lui souhaiter un bon anniversaire, pardonne moi seigneur). Mais ce fut de courte durée, en effet après avoir fini le jeu entièrement je me suis rendu compte que cela m’avait à peine pris deux heures !

Voila le gros problème de Homesick. Ce titre, bien qu’excellent, est beaucoup trop court. Cela sacrément dommage au vu la qualité incroyable des graphismes et du scénario. Bien entendu le but du jeu étant de résoudre des énigmes, il n’y à aucun intérêt de recommencer une partie si l’on connait déjà toutes les réponses.

Je n’aurais rien dit si le prix n’avait pas été de 15 euros, ce qui équivaut d’un point de vue « argent/temps d’occupation » au prix d’un DVD. Et quand avez vous acheter un DVD pour la dernière fois ? Un peu avant la création de MegaUpLoad je dirais.

En somme, Homesick vous propose une expérience aussi courte que passionnante. Si jamais un jour l’envie vous prend d’acheter un film ou d’aller au cinéma, faites d’abord un petit tour par ici.

Note : 14/20

 

Laisser un commentaire