GSP 500, la (G)arantie d’une (S)uper (P)uissance audio ?

 

Trouver le casque à sa juste mesure est parfois chose ardue. Nombreux sont les constructeurs qui privilégient le design futuriste à la qualité du son. Très peu performants, ils sont loin, très loin de contenter le gamer aguerri et ne plait qu’aux fanfarons surfaits qui n’ont comme marqueur social de richesse qu’un casque d’apparence haut de gamme mais intrinsèquement faisandée. A ce stade, il est facile de s’imaginer que, ni les finitions, ni la qualité du micro à de quoi ravir le passionné de jeu en ligne.

Le GSP 500, le meilleur casque gaming ?

C’est pourquoi il est préférable d’opter pour un casque durable. Soit plus cher, mais qui perdurera et satisfera grandement son utilisateur. Sur ce marché haut de gamme il n’existe que deux marques. Sennheiser tire son épingle du jeu en proposant à nouveau une version améliorée de son GSP, le 500. Rassurez vous ce nombre n’est pas son prix, mais son nom, car coté tarif on avoisine les 215 €.

Une réussite de casque gaming

Évoquons tout d’abord le microphone en lui même. C’est la partie la plus importante du produit. Il parait très solide et peut être redressé d’un coup de doigt tout en ayant une certaine consistance. Cela lui permet de ne pas tomber ou changer de position de façon intempestive.

Aussi, si vous ne le redressez qu’à moité, il se désactivera automatiquement. Naturellement, celui-ci évitera de retranscrire les pops, même si en réalité, un pop prononcé pourra transparaître dans l’oreille de votre convive. On notera cependant un manque de finesse dans sa conception et son apparence.

Le 500 est assez léger, mais suffisamment lourd pour démontrer sa robustesse, surtout lors de chocs même répétés. Sa structure plastique qui le recouvre est naturellement souple et résistante pour prévenir les mauvais traitements lors de phases de rages que connaissent tous joueurs sérieux.

D’un point de vue sonore le casque fait un très bon compromis entre basses et aigus, ce qui le place à un niveau d’égalité avec les casques audio classiques. Vous pourrez donc très bien apprécier un mix de Salvatore Ganacci avec tous le confort que vous offrir le GSP 500.

Celui-ci à tout de même une particularité, il est semi-ouvert. En effet, une petite grille est située sur la coté du casque ce qui permet au son de s’échapper et à l’air de circuler, afin de réduire la pression sous-jacente, mais également d’éviter la fatigue globale de l’individu lors du port du casque durant une longue durée.

Il y a certes les avantages sus-cités, mais une concession, faites sur la clarté et la puissance du son. En effet, cela vous forcera à l’isolement. Si vous êtes en bonne compagnie dans une pièce calme ou bruyante, dans les deux cas vous dérangerez quelqu’un. Dans le premier cas c’est votre voisin de chaise qui entendra ce qui se passe à l’intérieur de votre GSP et dans le deuxième cas, vous serez déconcentré par le bruit environnant.

A l’utilisation il en ressort un coté très confortable et un contact agréable à la peau lors des différentes manipulations. Il épouse parfaitement la tête et englobe les oreilles tel un petit coussin moelleux, tout en empêchant une sudation extrême grâce à sa matière respirante.

En limitant la fatigue, en améliorant le confort et en proposant un microphone de qualité, le GSP 500 à de nombreux atouts pour se positionner comme l’un des casques leader sur le marché. Son prix, lui aussi, reste suffisamment abordable pour être adopté par un public d’amateurs soucieux de jouir de produits robustes et réputés.

Si vous souhaitez vous équiper avec un SSD de qualité, je vous invite à lire notre test sur le MX500 et si vous souhaitez bénéficier d’une connexion sans faille, vous pouvez lire notre test du kit CPL AV2000 TL-WPA9610 

Laisser un commentaire